L’art de la négociation ou comment amener la négociation là où vous voulez !

Comme je l’explique souvent, le rapport avec le banquier ne doit pas être un rapport de force mais un rapport gagnant gagnant.

Le banquier doit faire partie de votre équipe pour atteindre votre objectif, il est votre partenaire.

C’est donc à travers les contre-parties que l’on va pouvoir apporter à notre tour quelque chose aux banquiers.

Le banque est un commerce, chaque conseiller a des objectifs (vente de carte bleue, livret, assurance vie, assurance auto, assurance habitation, ect …)

En général, les contre-parties standards lors de la mise en place d’un prêt immobilier sont :

  • ouverture d’un compte,
  • souscription du package (carte bleue, ect …)
  • souscription de la multirisque habitation (PNO ou MRH) du bien que vous achetez.

Si votre dossier est bon et qu’il passe dans toutes les banques, inutile de donner plus au banquier, garder des réserves pour vos prochains projets.

En revanche si vous souhaitez négocier d’avantages de conditions ou si vous avez des difficultés à trouver un financement (et que le banquier vous dit que le projet est défendable auprès de sa direction s’ils apportent d’autres éléments en contre-partie), voici les éléments qui peuvent être proposés ou qui peuvent intéresser votre banquier :

 

L’épargne

Ouverture d’un compte épargne :

Cela peut être n’importe quel livret épargne (LDD, Livret A, Compte sur livret, CEL …). Sachez que le banquier préférera : Assurance vie, PEL, PEA.

Le transfert d’épargne :

Si vous avez de l’épargne dans un autre établissement bancaire, proposez à la banque de le rapatrier chez eux. Attention s’il vous demande le transfert d’un contrat d’assurance vie ouvert il y a plusieurs années, vous pouvez y perdre.

Mise en place d’une épargne avec versements programmés :

Si vous n’avez pas d’épargne à transférer ou si vous ne souhaitez pas la transférer, proposez alors l’ouverture d’un compte avec un versement programmé mensuel sur ce compte, l’idéal (pour la banque) étant sur un contrat d’assurance vie ou PEL que l’on appelle épargne contractuelle.

Souscription de parts sociales :

Dans certaines banques pour obtenir un prêt immobilier, vous devez être sociétaire, et donc souscrire à un certain nombre de parts sociales. En général les fonds sont bloqués pendant une certaine durée puis peuvent être récupérés par la suite.

 

Produits bancaires classiques

Carte bleue, pensez à votre banquier qui est sûrement en « challenge carte bleue gold ou VISA PREMIER » en ce moment 😉

La garantie des accidents de la vie (GAV) : tout comme les cartes bleues gold, les conseillers sont souvent en challenge GAV, ce sont des produits à fort PNB pour la banque.

GAV : Il s’agit d’une assurance qui vous couvre en cas d’accident de la vie, il y a plusieurs seuils d’invalidité en fonction des contrats, et il peut être souscrit en formule seul ou famille.

Assurances (IARD et Vie) 

Si vous avez d’autres biens, la banque peut vous demander de rapatrier toutes vos assurances habitations chez eux. Cela reste encore une fois un contrat d’assurance résiliable à chaque date d’anniversaire donc vous pouvez dire oui et changer plus tard. Attention quand même de ne pas faire ça pour toutes les contre-parties que le banquier va vous demander, encore une fois nous recherchons un partenaire avec un rapport gagnant gagnant, si vous lui dites oui et que vous enlevez tout au bout de quelques mois ou si vous ne respectez pas vos engagements, il saura s’en souvenir pour votre prochain projet.

Assurance auto et tous autres produits que proposent maintenant les conseillers bancaires y compris les assurances décès, prévoyances, …

 

Rachat de vos crédits en cours

Si vous avez des crédits consommation (et même parfois des prêts immobiliers) dans des structures de crédits ou dans d’autres banques, vous pouvez proposer à la banque de racheter ces prêts.